10 000 patients sous traitement anticoagulant bénéficieront du parcours de soins connecté LabPad® INR d’AVALUN au travers du projet Di@pason

Grenoble, le 12 octobre 2019 – Publié au Journal Officiel, le projet Di@pason vise 10 000 patients sous traitement anticoagulant qui vont prochainement pouvoir bénéficier d’un parcours de soins connecté grâce à une prise en charge forfaitaire dans le cadre de l’Article 51 de la LFSS.

Destiné à gagner en efficacité tout en améliorant le confort des patients et des soignants, Di@pason modernisera le parcours de soins biologique de 10 000 patients sous traitement anticoagulant par antivitamines K, grâce au dispositif portable et connecté LabPad® INR qui sera mis en oeuvre par les laboratoires de biologie médicale partenaires du projet, en lien étroit avec les IDE et médecins traitants.

Di@pason repose sur 4 piliers :

  • La réalisation par un infirmier, en tous lieux appropriés (domicile, cabinet infirmier, EHPAD, laboratoire,…) et à partir d’une simple goutte de sang capillaire recueillie directement au doigt du patient, de mesures biologiques INR validées par un laboratoire de biologie médicale.
  • La connexion permanente de l’infirmier et du LabPad® INR avec ce laboratoire au travers de la plateforme partenaire P-A-D de Sil-Lab Innovations.
  • Le déclenchement par l’infirmier, en coordination avec le biologiste et le médecin, d’une prise en charge en urgence en cas de risque hémorragique avéré et, lorsqu’un protocole a été établi en lien avec le médecin traitant, l’adaptation « en direct » de la posologie du traitement si nécessaire.
  • La prise en charge de l’ensemble des actes biologiques et infirmiers relatifs à la mise en oeuvre de ce nouveau parcours de soins au travers d’un forfait de 150€ par trimestre après inclusion, rattaché au patient et géré par le laboratoire.

Concrètement, tout en améliorant la coordination de l’ensemble des professionnels impliqués, Di@pason réduira à 10 à 15 minutes seulement la durée du parcours de soins du patient sous AVK, qui est aujourd’hui de 4 à 12h depuis le prélèvement veineux jusqu’à une éventuelle prise en charge.

Comme l’ont démontré à plus petite échelle trois premières expérimentations de terrain soutenues respectivement par les Agences Régionales de Santé Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est, et AG2R La Mondiale, le parcours de soins connecté LabPad® INR accroit ainsi la sécurité du patient en cas de risque hémorragique grâce à une prise en charge plus rapide et mieux coordonnée. Par ailleurs, la réalisation d’un prélèvement capillaire au bout du doigt, bien moins invasif que l’actuel prélèvement veineux, améliore le confort des patients et des soignants tout en leur procurant de précieux gains de temps.

Le déploiement sera effectué dans les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Centre-Val de Loire, Sud, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. A terme, ce serait 800 000 patients en France qui pourraient bénéficier de ce parcours de soins connecté LabPad® INR.

Di@pason est un projet qui fédère l’ensemble des acteurs permettant la mise en oeuvre d’un parcours de soins efficace : les industriels Avalun et SIL-Lab Innovations ; les laboratoires de biologie médicale Dyomédéa-Néolab, Genbio, Inovie, Oriade-Noviale, Laborizon et EspaceBio ; les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) Médecins libéraux et Infirmiers libéraux.

« Nous sommes fiers de voir se concrétiser, grâce au dispositif Article 51 permettant d’expérimenter de manière pragmatique de nouvelles organisations en santé, une démarche que nous avons initiée il y a quatre ans en partenariat avec l’ensemble des professionnels de santé et permettant une biologie médicale de qualité au plus proche des patients. Ce projet est une illustration de l’objectif que nous poursuivons, celui contribuer à l’amélioration concrète de la vie des patients grâce à notre laboratoire de poche LabPad connecté » Vincent Poher, PDG d’AVALUN et porteur du projet Di@pason.

Contact presse : Vincent Poher | vincent.poher@avalun.com

Consultez le Communiqué de Presse.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *