GRAPHEAL invente un patch pour suivre et surveiller à distance l’état d’une plaie à risque

Chaque année en France, 120.000 patients diabétiques sont admis aux urgences pour des ulcères aux pieds, dont 10.000 ressortent amputés. Grapheal, jeune start-up grenobloise, apporte une réponse thérapeutique et un diagnostic avec un patch intelligent. Il suit la cicatrisation et signale l’état de la plaie à distance aux professionnels de santé. Cette innovation est la première à utiliser le graphène, nanomatériau qualifié de « matériau du XXIè siècle », à la santé. Une chance pour la télémédecine.

A Grenoble, ils sont quatre chercheurs réunissant plusieurs expertises : nanomatériaux, électronique, biophysique et biotech, logiciel. Ils ont associé leurs compétences et les résultats de dix ans de recherche pour innover dans le domaine de la santé. Ils ont mis au point le premier patch intelligent qui est capable de soigner et d’informer à distance l’équipe soignante de l’état de la plaie du patient. Ce deux-en-un est permis par l’utilisation du graphène. Ces chercheurs ont découvert que ce nanomatériau est biostimulant, c’est-à-dire que les cellules se régénèrent plus vite à son contact. Cette qualité est exceptionnelle car lorsqu’un corps étranger pénètre notre organisme, le système immunitaire peut le détecter et déclencher une série de processus qui permettra de le détruire. Deuxième révélation de leurs travaux : le graphène détecte avec précision un phénomène biologique. Cette double caractéristique leur a ouvert des perspectives dans le secteur de la médecine. Ils ont choisi d’apporter une réponse de suivi diagnostique aux patients diabétiques couplé à une solution de télémédecine. En effet, les plaies chez le patient diabétique tendent vers une inflammation chronique qui empêche la cicatrisation. Un problème de suivi dans le soin des plaies peut aller jusqu’à l’amputation d’un membre. Le patch Grapheal possède deux pouvoirs, l’un thérapeutique, l’autre d’interface de suivi pour les différents professionnels (diabétologue, infirmier, médecin) de santé qui peuvent intervenir. La présence d’une puce en silicium permet de suivre
à distance l’état de la plaie. La start-up a validé son approche par huit essais précliniques. Elle lance une levée de fonds pour financer les premiers essais cliniques sur des patients.

PATCH INTELLIGENT GRAPHEAL : COMMENT ÇA MARCHE ?

Avec le patch Grapheal, la start-up grenobloise éponyme donne une application santé au graphène, qualifié de matériau du XXIè siècle. Dix ans de recherche et trois thèses de doctorat ont révélé la capacité du graphène à être toléré par le vivant et même à stimuler son activité. En plus de soigner, ce pansement nouvelle génération intègre un biocapteur qui renseigne à distance l’équipe soignante de l’état de la plaie sans qu’elle ait à enlever le pansement.

Consulter le Communiqué de Presse complet.

Contact presse

Marie-Claude Prévitali – Fabien Dominguez
04 76 86 84 00 – 06 08 98 74 13
contact@mediaconseilpresse.com – mediaconseilpresse.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *