VeinSound développe un nouveau traitement des varices par ultrason

Les varices sont une maladie qui affecte des millions de personnes dans le monde entier. L’étude dite « Edinburgh Vein Study » montre que 32% des femmes et 40% des hommes, sur une cohorte de 1566 sujets sélectionnés au hasard, présentaient des varices.

Les varices sont des veines dilatées et tortueuses du système veineux superficiel des jambes. Cette affection est caractérisée par un reflux, une obstruction ou une combinaison des deux du sang dans les veines de la jambe. Les symptômes associés à cette maladie sont : lourdeur dans les jambes, fatigue, démangeaisons de la peau, crampes nocturnes, élancement et douleurs. Les symptômes peuvent être aggravés en fin de journée par une position debout.

Des traitements invasifs et conservateurs sont utilisés, tels que l’ablation par radiofréquence et la sclérothérapie, mais ils présentent tous deux des inconvénients. Les traitements invasifs ont des taux de réussite plus élevés mais entraînent plus d’effets secondaires et présentent des risques plus importants.

Chez VeinSound, nous développons une nouvelle méthode de traitement, non invasive, utilisant des Ultrasons Focalisés à Haute Intensité (HIFU) avec un taux de réussite prévisionnel équivalent à celui des traitements invasifs et moins de risques que les traitements conservatifs. Nous utilisons les HIFU focalisés pour créer un phénomène de bulles de cavitation dans les varices cibles. Ces bulles détruisent la structure des tissus environnants, selon une technique appelée histotripsie. Ce phénomène crée un thrombus fibrosé appelé sclérus et finalement l’occlusion de la veine variqueuse.

Nous avons mené une étude de preuve de concept sur des veines d’oreilles de lapin (18 animaux avec des veines de 0.5 à 3mm), où nous obtenons l’occlusion des veines en utilisant un prototype de notre sonde.

Cette preuve de concept nous a conduit à une étude de faisabilité sur les veines de trois brebis, où nous avons occlus des veines saines en utilisant les phénomènes de cavitation sans affecter les tissus environnants. En effet, notre étude pré-clinique montre des résultats probants avec la méthode de cavitation qui, par érosion de l’endothélium, a généré la formation d’un sclérus (thrombus fibrosé et adhérent). L’oblitération complète de la veine a été observée par échographie au contrôle 3 jours après le traitement. Les coupes histologiques réalisés montrent la formation de tissu fibreux à la place du thrombus.

Nous ne constatons pas de trauma ou dommages cutanés sur la peau de brebis après la cavitation, alors que celle-ci, plus épaisse et poilue, est plus difficile à traverser et que sa structure peut favoriser le phénomène de surface.

La prochaine étape pour VEINSOUND consiste à tester notre appareil sur des varices humaines, afin de démontrer les taux de réussite escomptés et les faibles risques. Pour ce faire, nous recrutons 50 patients atteints de varices de classe C2. Le succès sera identifié comme l’occlusion complète des varices et l’amélioration de la qualité de vie de nos patients, quantifiée par des questionnaires spécifiques.

Contact : Bernard GREILLIER CEO Email : bernardg@veinsound.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *