Depuis 40 ans, ALMA concilie culture citoyenne et projet d’entreprise pour développer son activité et ses expertises.

Depuis 40 ans, ALMA concilie culture citoyenne et projet d’entreprise pour développer son activité et ses expertises. Fondée sur un modèle managérial collaboratif  atypique, la Scop prouve que ce choix est synonyme de réussite.

Éditeur de logiciels métier et entreprise de services numériques, Alma a fait le choix dès le départ de se diversifier dans différents secteurs d’activité. L’entreprise a ainsi formalisé le concept de « scopettes », des équipes opérationnelles de 10 à 30 personnes, centrées sur un métier ou une activité.

Un acteur majeur sur le marché des logiciels CFAO et Santé

Spécialiste de l’optimisation de découpe, Alma compte parmi les leaders mondiaux des logiciels de CFAO (Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur) pour la découpe 2D/3D, la tôlerie et le soudage robotisé. Ces logiciels, commercialisés par un réseau de distribution composé de filiales ou agences (Italie, Allemagne, Espagne, Chine, Brésil, USA, Singapour), de revendeurs spécialisés, d’intégrateurs et de partenaires, ont permis à Alma de s’adapter et de se développer sur un marché mondial. Avec des références telles que les Chantiers de l’Atlantique, Alstom ou Dassault Aviation, ce secteur représente aujourd’hui une part significative de l’activité d’Alma.

Alma édite également des logiciels dans le secteur de la santé, pour la pharmacie hospitalière et officinale. Ces logiciels sécurisent tous les processus métiers liés à la prescription, la préparation, la dispensation et l’administration des préparations pharmaceutiques. La Scop a d’ailleurs gagné l’an dernier un appel d’offre pour équiper 15 hôpitaux de l’AP-HP avec sa solution logicielle.

Enfin, fort de ses compétences historiques, Alma développe également son activité dans le déploiement et la maintenance d’infrastructures, ainsi que dans des solutions collaboratives. Alma se distingue par son approche de conseil sur la gestion du changement et la gouvernance des plateformes en s’inspirant de sa propre expérience des pratiques participatives et coopératives.

Une implication de tous pour un projet commun

Au-delà des objectifs économiques, le projet d’Alma est de développer une entreprise coopérative et citoyenne, dans laquelle les personnes sont impliquées dans les décisions et les richesses sont partagées. Une particularité chez Alma, la citoyenneté « almatienne » : tous les salariés d’Alma sont associés après un an de présence. Cette
approche prend tout son sens au moment où Alma s’apprête à célébrer ses 40 ans.
« À travers une démarche d’intelligence collective associant l’ensemble des salariés-associés (95 personnes), notre objectif est de coconstruire l’Alma de demain, de faire émerger de nouvelles idées tout en validant les mandats de Direction. » explique Laurence Ruffin, PDG d’Alma. Alma a d’ailleurs été récompensée pour sa démarche lors des Trophées de la Paix économique, remis par Grenoble École de Management en mai.

De par son statut, Alma met chaque année 40 % de son résultat en réserves, ce qui lui permet d’investir massivement. Ces réserves impartageables sont la propriété de la Scop et d’elle seule, et la garantie de son indépendance financière. Ainsi les Scop ne sont ni délocalisables ni cessibles, et Alma est aujourd’hui une entreprise solide,  prospère et indépendante.

« À l’occasion des 40 ans d’Alma cette année, nous avons souhaité construire un projet qui permette de faire perdurer notre fonctionnement coopératif, l’épanouissement des personnes, les performances de la structure et sa pérennité à long terme dans un environnement fortement concurrentiel et en consolidation. Nous souhaitons poursuivre notre rayonnement, notamment à travers le développement de nouvelles activités numériques et territoriales. » précise Laurence Ruffin.

Des projets diversifiés pour bâtir le futur d’Alma

Plusieurs axes de développement sont actuellement poursuivis. Ils concernent à la fois les activités des « scopettes » d’Alma et le modèle d’entreprise ouverte.
En effet, les équipes travaillent sur l’évolution de gammes existantes de produits (logiciels CFAO et Santé) et services, en s’appuyant par exemple sur le Cloud ou le machine learning.

Pour accompagner ces projets, Alma mise sur le recrutement, avec l’ouverture d’une dizaine de postes d’ici la fin 2019.
Ce développement passera également par de la croissance externe, comme cela s’est déjà fait par le passé. Dans ce cas, l’objectif est soit de se développer sur de nouveaux
marchés internationaux, soit d’intégrer de nouvelles compétences au groupe Alma. Il est aussi question de développer une nouvelle activité numérique dans les 5 ans.
Enfin, pour accompagner cette croissance, Alma va construire un nouveau bâtiment, juxtaposant le site actuel (ouverture à horizon 2021). « Au-delà de nos propres besoins, nous aimerions aller plus loin, pourquoi pas en hébergeant ou en accompagnant des structures innovantes. » conclut Laurence Ruffin. Ce projet souligne la volonté d’ancrage territorial de la Scop et sa détermination à contribuer, avec ses partenaires et clients, à des projets dans la métropole grenobloise.

Fiche d’identité d’ALMA

15, rue Georges Perec
38400 Saint-Martin-d’Hères
Statut SCOP
. 10 M€ : CA Alma 2018 dont 28 % à l’international
. 7 filiales et 15 revendeurs à l’étranger
. 95 associés
CA consolidé Alma Groupe : 17 M€
. 160 collaborateurs, dont 80 en Isère (autres
bureaux : Nantes, Lyon, Paris, Tarbes)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *